Un mois, une école #14 – ENS ULM

Choisissez une prépa à taille humaine. Journée portes-ouvertes de samedi 4 mars 2023..

Un mois, une école #14 – ENS ULM

Bonjour à vous, chères lectrices et chers lecteurs, j’espère que votre prépa à La Ramée se passe comme vous le souhaitez. Que vous soyez en sup, en spé, ou en 5/2, vous vous posez certainement des questions sur votre avenir : « Quels concours faut-il que je prépare ? Quelle école choisir ? … » Il est tout à fait normal de réfléchir à ces questions, et j’espère à travers cette page pouvoir vous aider à répondre à certaines d’entre elles. Je vais vous présenter ici l’École Normale Supérieure de Paris, plus connue sous le nom de l’ENS Ulm.

Qui suis-je ?

Avant de vous parler de l’école, je vais commencer par me présenter rapidement. Je m’appelle Maya Kayali et j’ai passé mes années de prépa à La Ramée avant d’intégrer l’ENS Ulm en 2020. Actuellement, je suis en 2ème année (M1) au département de mathématiques et applications. J’envisage après mon M2 de passer l’agrégation, puis de poursuivre mes études sur un doctorat, pour à terme travailler dans l’enseignement ou la recherche.

Qu’est-ce que l’ENS Ulm ?

L’École Normale Supérieure Paris se situe au cœur du Quartier latin dans le Vème arrondissement, à deux pas du Panthéon. C’est une grande école qui forme des professeurs et des chercheurs de haut niveau dans de nombreux domaines en sciences et en lettres. Parmi ses anciens élèves, on compte notamment 14 prix Nobel, 10 médailles Fields, 2 prix Abel et 27 médailles d’or du CNRS.

Le jardin
Crédit : Maya Kayali
Les toits
Crédit : DMA

Il faut savoir que l’ENS Ulm n’est pas la seule École Normale Supérieure en France. Il en existe au total 4 : Ulm, Lyon, Paris-Saclay et Rennes. Cependant, seules les 3 premières sont accessibles par le concours PC, l’ENS Rennes ne comportant pas de département physique ou chimie. Même si elles mènent toutes au même diplôme, chaque ENS présente ses propres spécificités. L’ENS Ulm se distingue par son ancienneté et sa réputation. Fondée en 1794, c’est la première École Normale à avoir été construite et elle reste aujourd’hui la plus prestigieuse des quatre.

Comment y entrer ?

Il y a principalement deux possibilités pour entrer à l’ENS : le concours et l’admission sur dossier.

Le concours

La principale voie d’entrée après la prépa est le concours X-ENS, commun à Polytechnique, l’ESPCI, l’ENS Ulm, l’ENS Lyon et l’ENS Paris-Saclay. Comme pour les autres concours d’accès aux grandes écoles, il comporte des épreuves écrites d’admissibilité puis des épreuves orales d’admission. Pour l’ENS Ulm, 18 places sont disponibles chaque année pour les élèves de PC.

L’admission sur dossier

L’ENS recrute aussi des étudiants sur dossier. Les modalités dépendent du département auquel on candidate. En sciences, les dossiers sont présélectionnés, puis il faut souvent passer un oral ainsi qu’un entretien. Cette voie d’accès est aussi bien ouverte aux élèves de prépa qu’aux élèves de l’université. On compte environ 15 places réservées aux admissions sur dossier en physique et 10 en chimie.

Mais alors quelle est la différence entre les deux ? Et bien le statut n’est pas le même selon la voie d’entrée.

Celles et ceux qui sont entrés par la voie concours CPGE sont des normaliens élèves et ont le statut de fonctionnaire stagiaire. Ils sont rémunérés environ 1300€ net/mois et s’engagent en contrepartie à travailler 10 ans dans la fonction publique, études incluses. Leur scolarité à l’ENS dure 4 ans.

Celles et ceux entrés sur dossier sont des étudiants. Ils ne perçoivent pas de salaire et leur scolarité dure 3 ans. Mais ils ont accès exactement aux mêmes enseignements, dans les mêmes conditions que les élèves. Ces différences sont donc très peu perceptibles au quotidien. Dans une même promo, on ne sait d’ailleurs pas toujours qui est étudiant ou élève.

Les études

Vous avez à présent les principales informations générales sur l’école. Mais vous devez sûrement vous demander ce qu’il s’y passe concrètement. Qu’est-ce qu’on fait au juste à l’ENS ? Comment se passent les études ?

Les départements

La rentrée à l’ENS commence par deux semaines d’intégration, riches en activités. On participe à des jeux, des barbecues, des soirées, et on assiste aussi aux conférences de rentrée.

C’est durant cette période qu’il faut choisir son département principal. Tous les élèves de l’école sont en effet rattachés à un (ou plusieurs) départements, qui indique dans quel domaine ils se dirigent pour la suite de leurs études. Et ce ne sont pas les choix qui manquent ! L’ENS est divisée en 15 départements différents, présentés ci-dessous.

SciencesLettres
Mathématiques et applicationsPhilosophie
PhysiqueLittérature et langages
InformatiqueHistoire
BiologieSciences de l’Antiquité
ChimieSciences sociales
GéosciencesÉconomie
Études cognitivesGéographie et Territoires
Arts
Les départements de l’ENS

La majorité des élèves entrés par le concours PC rejoignent les départements de physique ou de chimie. Mais L’ENS Ulm laisse une très grande liberté aux élèves. Peu importe la filière d’origine, il est possible de rejoindre n’importe lequel de ces départements. Bon, peut-être que rejoindre le département de sciences de l’antiquité à partir du concours PC sera un peu plus ardu, mais en théorie tout est possible. La seule condition est d’être suffisamment motivé, intéressé et d’avoir un projet qui tienne la route. J’ai par exemple bifurqué vers le département de mathématiques dès la rentrée sans aucun souci. Attention cependant : si vous entrez sur dossier dans un département, vous ne pouvez pas en changer à la rentrée.

À tous ces départements s’ajoutent l’Espace des Langues et Cultures d’Ailleurs (ECLA) qui propose des cours de langues, et le Centre de formation à l’environnement et la société (CERES) qui fournit des formations pluridisciplinaires sur l’environnement. Il n’est pas possible de choisir ces deux départements en formation principale.

Les doubles licences

Tu n’arrives pas à te décider pour un seul département ? Pas de panique, il est aussi possible de s’inscrire à une double licence ! En sciences par exemple, on peut suivre une première année de physique/chimie, maths/info, maths/biologie, maths/physique ou bien chimie/biologie.

L’organisation des années d’études

La scolarité à l’ENS suit le même schéma que l’université. On valide une L3, puis un M1 et un M2. Ce qui change, c’est qu’on valide aussi en parallèle le DENS : le diplôme de l’ENS.

Tout cela nous occupe pendant 3 ans. Pour les élèves (entrés sur concours), il reste une 4ème année d’étude. Elle peut être utilisée pour valider une L3 dans un autre domaine, passer l’agrégation, faire une pré-thèse… Il y a également la possibilité de placer des années de césure, pour faire des cours en plus, des stages, un projet personnel etc. Ce qui fait qu’en tout, la scolarité à l’ENS peut durer jusque 6 ans ! Beaucoup de parcours différents sont possibles en fonction de ce qu’on souhaite faire à la sortie de l’école.

Le choix des cours

L’une des idées centrale de la formation à l’ENS est la multidisciplinarité. Ainsi, même si on est rattaché à un département principal, on est fortement encouragé à aller jeter un coup d’œil dans les autres départements et à y suivre des cours. Notre emploi du temps se construit ainsi à la carte, selon nos disponibilités, nos centres d’intérêts et notre curiosité.

En moyenne, un emploi du temps de L3 compte entre 20 et 25h de cours par semaine. La semaine est beaucoup moins chargée qu’en prépa, même s’il faut garder en tête qu’il reste pas mal de travail personnel à fournir à côté.

Le Département des Mathématiques et Applications (DMA)

C’est mon département, alors c’est celui que je connais le mieux. Il offre une formation de haut niveau en mathématiques pures et appliquées. Beaucoup de cours sont proposés aux niveaux L3 et M1. Il y en a tellement qu’on ne trouve pas le temps de tous les suivre ! Voici une petite liste non exhaustive des cours disponibles les deux premières années :

Semestre 1Semestre 2
Algèbre 1Algèbre 2
Intégration et probabilitésLogique
Topologie et calcul différentielProcessus stochastiques
Analyse complexeSciences des données
Analyse fonctionnelleStatistiques
Géométrie différentielle (❤︎)Systèmes dynamiques
Modélisation mathématique et numérique
Topologie algébrique

À cela s’ajoute un stage long à l’étranger, que la plupart des élèves font durant le deuxième semestre du M1.

Deux fois par mois, le département organise un séminaire, et tout le monde peut venir suivre l’exposé. On ne comprend pas toujours tout, mais c’est souvent l’occasion de découvrir de nouveaux champs de recherches mathématiques. Juste après, on se retrouve tous ensemble pour le thé. On peut alors discuter avec les élèves, les profs et les chercheurs, de mathématiques ou d’autres sujets. Un des points forts du DMA c’est justement de pouvoir échanger facilement avec tous les membres du département !

Le Département de Physique

Même s’il ne s’agit pas de mon département principal, j’y ai suivi quelques cours. Il propose une formation de haut niveau en physique fondamentale. La L3 complète la formation en physique générale puis le M1 se constitue à la carte en fonction de ce qu’on aime. Plusieurs stages sont prévus dans le cursus, un premier en laboratoire à la fin de la L3, puis un deuxième à l’international sur le deuxième semestre du M1.

Pour vous donner un petit aperçu, voici une liste des cours accessibles la première année :

  • Mécanique analytique
  • Mécanique des milieux continus
  • Physique statistique
  • Physique expérimentale
  • Mécanique quantique
  • Physique des particules
  • Électromagnétisme et relativité
  • Astrophysique
  • Hydrodynamiques
  • Modélisation
  • Physique des solides
  • Optique

Le Département des langues (ECLA)

Voilà un département un peu particulier, mais bien souvent incontournable pour tous les élèves. La plupart des départements demandent en effet aux étudiants de suivre au moins un cours de langue dans l’année. Et ce ne sont pas les propositions qui manquent ! ECLA propose plus de 15 langues différentes, et d’autres cours peuvent même être ouverts à la demande des élèves s’ils sont suffisamment nombreux. On peut choisir d’améliorer son niveau dans une langue que l’on a déjà étudiée au lycée ou en prépa (anglais, allemand, espagnol…), ou bien profiter du large choix de cours pour se lancer dans une toute nouvelle langue (arabe, hébreu, japonais, langue des signes française, coréen, suédois, turc…). Vous allez forcément y trouver votre bonheur !

La vie à l’école

L’internat

On est tous assurés la première année d’avoir une chambre à l’école. On peut soit être logé directement sur le campus rue d’Ulm, soit sur le campus de Jourdan, près du parc Montsouris dans le sud de Paris. Malheureusement, on ne peut pas choisir sa chambre, les répartitions se font au hasard. Mais pas d’inquiétude, le campus Jourdan n’est situé qu’à 30 minutes à pied, et à 15 minutes de RER. De ce que j’ai retenu, les chambres de Jourdan sont plus grandes et plus calmes, mais celles d’Ulm ont l’avantage d’avoir une vie étudiante plus active.

Crédit : Maya Kayali

À l’internat, il n’y a pas de répartition selon les départements, puisque l’attribution se fait au hasard. Nos voisins peuvent donc aussi bien être des chimistes que des philosophes ou des économistes. De cette façon on rencontre plein de personnes avec des parcours très différents. En plus de nous obliger à progressivement sortir de l’esprit de prépa, ça nous ouvre beaucoup de possibilités. Il n’est pas rare d’apprendre l’existence d’un excellent cours d’un autre département en discutant avec des élèves dans la cuisine.

Les bibliothèques

L’ENS compte 10 bibliothèques dans tous les domaines, littéraires et scientifiques. Elles contiennent presque tous les livres qui pourraient nous être utiles pour nos études, et des milliers d’autres pour la recherche, ou simplement pour la curiosité. De quoi passer de longues heures à éplucher les ouvrages !

La bibliothèque de maths comporte même un petit espace avec des canapés, des coussins, des plaids, et un petit cocon pour faire une sieste. Il n’y a rien de plus agréable que d’aller s’y réfugier dès qu’on a un moment de libre.

Crédit : Université PSL

Les clubs

À l’ENS on ne fait pas non plus qu’étudier ! En dehors des cours, tu pourras faire du sport, de la musique, de la danse, jardiner, chanter, et tout un tas d’autres choses ! Il existe pour cela une multitude de clubs dans l’école : cinéma, volley, chorale, bricolage, voile, escalade, potager… Et si jamais tu ne trouves pas ton bonheur parmi tous les clubs proposés, tu peux aussi créer le tien !

Tu pourras ainsi rejoindre l’Ernestophone pour mettre l’ambiance avec la fanfare, le club Bouffe pour apprendre à cuisiner en grande quantité, le club Jeux pour participer à de longues soirées autour d’un jeu de plateau, apprendre à bouger pour maîtriser les danses de salon comme personne, manier l’épée dans l’escrime ancienne ou moderne, te dépasser en athlétisme, t’engager pour l’écologie avec Ecocampus, et tellement d’autres choses…

Pour un aperçu plus complet de toute la diversité de la vie associative (qui serait bien trop longue à décrire ici) voici un lien vers la Plakette de l’école :

Et après ? Quels sont les débouchés ?

Bon, et après ? Que font les élèves une fois leur scolarité terminée ?

L’ENS est une école qui forme avant tout aux métiers de l’enseignement et de la recherche. La majorité des élèves poursuivent donc en thèse à la fin de leur master. En ce qui concerne les étudiants diplômés en mathématiques, ils s’orientent souvent dans l’une des voies suivantes :

  • chercheur en maths pures ou appliquées dans un organisme de recherche public (CNRS, CEA, INRIA…) ou privé (bancaire, transport…),
  • enseignant-chercheur à l’université,
  • ingénieur mathématique dans l’industrie,
  • enseignant en classes prépa, ou dans les écoles d’ingénieur,

Mais ce ne sont pas les seules possibilités, il est également possible de suivre des parcours plus atypiques en fonction de nos envies. Il existe une multitude de façons de mener sa formation à l’ENS.

Petit mot de la fin

J’espère que cette présentation de l’ENS Ulm vous aura plu et vous aura donné envie de tenter le concours. Si vous avez des questions supplémentaires sur l’école, l’organisation, la formation, ou autre, n’hésitez pas à m’écrire à maya.kayali@ens.psl.eu, ou bien à passer sur le Discord de la prépa (j’y suis très souvent connectée), je répondrai avec plaisir !

Crédit : DMA

Et pour finir, un petit bonjour des Ernests, les poissons qui peuplent le bassin de la cour 🐟.

À très bientôt !